Présentation de Gaël Chandelier, artisan d'art contemporain

Gaël Chandelier

Depuis environ 30 ans, les matériaux, le relief, l’espace, la construction, la cinétique, un monde à explorer, plus qu’une envie : une nécessité. En dehors des tendances et des modes, mon identité se concentre sur l’occupation du vide et du relief en une succession de recherches empiriques où les matériaux en sont la base et le support : caoutchouc, aluminium, bois…

Idée de départ abstraite et globale du travail en devenir ; ensuite, essais, introspections. Doutes.

Un long cheminement souvent compliqué où le concept initial prend lentement sa forme et son évidence après des étapes tumultueuses et chaotiques souvent parsemées de réajustements, d’erreurs, de rectifications. Un espace très large où l’esprit sans cesse en éveil… cherche !

Nature/Culture, il en joue dans une espèce de prestidigitation, puisque ce qui ressemble à de la céramique, du velours, du galet, du bronze etc. est en fait du  bois qu’il polit avec une étrange passion, jusqu’à en faire une soie, et c’est bien la première fois qu’en art la notion de douceur peut apparaître. Une douceur si impressionnante qu’elle déborde la question esthétique, à moins que l’esthétique ne renvoie justement à la question du rapport du monde…

La grande variété des travaux n’est pas du côté de la systématisation, mais de la rencontre. Surréelle lorsqu’un objet guide son auteur vers son point de plus grande énigme, dans sa perfection satinée. Lisse de sens aussi. La vacuité ici, un lexique là, de modules intenses, comme dictés par le rêve, hiéroglyphes jetés dans l’indécryptable…

France Delville

A propos

Depuis environ 30 ans, les matériaux, le relief, l’espace, la construction, la cinétique, un monde à explorer, plus qu’une envie : une nécessité. En dehors des tendances et des modes, mon identité se concentre sur l’occupation du vide... lire la suite

Actualité

Recherche